Gwenaëlle Basso
21 avenue de l'église - 06230 - Villefranche sur mer
06 26 02 05 13
  • gwen-deco-54
  • gwen-deco-13
  • gwen-deco-14
  • gwen-deco-30
  • gwen-deco-25
  • gwen-deco-19
  • gwen-deco-36
  • gwen-deco-22
  • gwen-deco-53
Gwen Deco

Ce matin d'avril, je garais ma voiture, dans un coin de campagne à l'abri d'une haie d'aubépine. J'avais l'humeur morose. Un peu de marche me ferait le plus grand bien. Je me dirigeai au hasard vers un chemin de traverse.
Un soleil encore frileux accompagnait mes pas. Le chemin s'incurvait vers la droite en un virage abrupte.
Je m'immobilisais. Un vent léger caressait mon visage. Un bruissement d'eau me parvenait assourdi par l'épaisseur des buissons d'arbres qui bordait le chemin.

J'inspirais profondément.
J'eus alors la conviction, avec cet instinct qui me projetait au-delà du présent, que là au détour de ce chemin, ma vie allait changer.
Je repartais d'un pas hésitant.
Mes pieds s'enfonçaient dans une couche de mousse herbeuse. Cent mètres plus loin, je s'arrêtais devant un portail de fer forgé mangé de rouille, cloisonné entre deux lourds piliers de pierre.
Je poussais une des grilles entrouvertes. Mon cerveau explosa soudain de milles résonances. Des myriades de mots se mêlaient, s'entrechoquaient en une explosion d'étincelles. Passé, présent, couleurs, peintures, élégance, époque, dorure, flèche, arabesque, vrillaient mon imagination.
Etourdie, je levais les yeux. Je crus rêver. Sous mes doigts le portail venait de retrouvait son lustre d'antan.
Je demeurais un instant étourdie puis les jambes tremblantes, je franchissais lentement le portail. Il s'ouvrait sur une longue allée défendue d'herbes hautes et de chiendent.
La magie des mots allait-elle encore se jouer de mon imagination ? J'effleurais de la main les herbes malveillantes. Aussitôt, une voix chuchotait à mon oreille.
Fontaine, bassin, eau, charme, pelouse, fleurs, rosier, fluidité, aérien, ancien, s'éveillaient à mon inspiration. Le parc, l'allée renaissaient sous mes doigts fébriles.

Gwen Deco2
Et je la vis.
La solide bâtisse se tenait devant moi glissée dans le creux d'un vallon entre deux travées de bois sombre. L'endroit sentait l'abandon mais pas le délabrement. Je restais immobile, des frissons parcouraient mon corps. Sans retenue, restauration, rénovation, réhabilitation, renaissance s'immisçaient dans mon cerveau en ébullition.
Je gravissais fiévreusement les quelques marches qui menaient à l'entrée principale. Je sentais déjà sourdre dans mes veines l'esprit, l'authenticité de la maison. Une imposante porte à double battant marquait le centre de l'imposante façade de grès doré et de briques orangées.
Le cœur à la retourne, je posais mes doigts sur la poignée de cuivre. Contre toute attente, la lourde porte s'ouvrit dans un bruit d'huisserie rouillée. Un parfum d'autrefois me saisit à la gorge et ce fut alors un feu d'artifice de mots. Je ne maîtrisais plus mon imagination.
Romantisme, raffinement, escalier, classique, distribution des pièces s'emparaient du hall d'entrée.
Clarté, Hotte, fonctionnalité, piano de cuisson, carrelage, appareils ménagers, faïence, pierre, meuble, patine aménageaient la cuisine.
Espace, modernité, brocante, tendance, bois, poutres, boudoir, bureau, tapis, voilage, cheminée, feu de bois, fauteuils, tissu ancien, design, harmonie, détails, chaleureux, mobiliers, boudoir, paisible, transformaient salle à manger, salon, bureau
Lit, parquet, voilage, rideau, fauteuil, couleur, patine, rétro, vintage, dentelles broderie, nuance, gris, blanc, beige, ambiance, apaisant voguaient de chambre en chambre.
Robinetterie, glamour, carrelage, douche, baignoire, ancien, contemporain, confort, harmonie se fondaient dans les vapeurs d'une (ou des) salles de bain.

Le temps s'était dilaté. Un parfum de bonheur vibrait dans mon corps. Mon voyage imaginaire venait de s'achever et avec lui les mots s'en étaient allés mais ils étaient restés fichés dans mon cœur, comme les balbutiements d'un amour naissant. La décoration venait de s'ouvrir à moi.
Longtemps, longtemps encore, je restais immobile dans le hall d'entrée rendu à sa poussière et à son charme suranné.
Ma vocation était née : la décoration intérieure.

Plan du site | Mentions légalesConditions générales | FacebookPinterestlogo WSFConception WSF©2016-

  • Decoration Chambre